Les articles « Transition de carrière – #1 à #5 » donnent un aperçu de la manière dont vous pouvez gérer votre transition de carrière. Ce premier article est une introduction à la matière et vous donne une vue d’ensemble du processus complet pour trouver un nouvel emploi.

➡️ Vous souhaitez entreprendre une transition professionnelle ? Vous êtes en pleine recherche d’emploi et seriez preneur.se de conseils pour optimiser vos recherches ? Découvrez ici les programmes NESWA en e-learning, avec ou sans coaching.

Se retrouver en situation de recherche d’emploi, qu’elle soit volontaire ou non, est un contexte à multiples facettes.

Se reconnecter au marché de l’emploi, (re)découvrir le fonctionnement et les contraintes de celui-ci, nécessite un investissement en temps et en énergie considérable (on l’évalue comme étant un emploi à lui seul de 50% !).

Il s’agit de véritablement mener VOTRE projet, comme vous le feriez pour n’importe quel type de projet !

Vous vous êtes fait licencier ? Cette transition n’est pas votre choix ? Je suis consciente de l’impact émotionnel qu’une telle situation peut provoquer : doutes, craintes, perte de confiance, colère, tristesse, et peut-être aussi de l’effervescence, des succès à fêter… j’ai envie de vous rassurer : ce sont des phases que vous allez très certainement traverser et c’est tout-à-fait normal, elles font partie de tout processus de changement significatif.

Règle n° 1 : Vous êtes LE/LA responsable de votre projet !

Afin de mettre toutes les chances de votre côté, devenez responsable de votre projet professionnel, de la définition à la planification de votre plan d’actions et de sa mise en œuvre. Plus vous serez proactif dans vos démarches, plus vos efforts porteront leurs fruits.

Dans ma pratique, je rencontre régulièrement des personnes qui pensent que leur coach ou consultant en transition de carrière, le service de l’emploi ou leur ancien employeur (s’ils ont été licenciés) vont leur retrouver du travail. FAUX ! FAUX ! FAUX ! et re-FAUX ! Vous êtes la seule personne qui connaisse vos compétences, vos envies, vos limites. Personne ne peut donc faire les démarches mieux que vous-même.

Un accompagnement, dans ce type de situation, c’est un peu comme un coach sportif : il vous dit combien de temps vous devez vous échauffer, quels exercices faire, le nombre d’abdos, etc. (je simplifie 😉), mais c’est vous qui transpirez. Un coach en transition de carrière c’est pareil, il vous oriente, vous guide, vous apporte ses connaissances mais c’est vous qui faites le job ! Et c’est d’ailleurs tant mieux : vous connaissez le fonctionnement du marché de l’emploi et vous êtes ainsi autonome dans vos recherches et votre repositionnement, quoi qu’il arrive.

Perséverez !

Je suis convaincue que tout changement est bénéfique à moyen et long terme tant sur le plan privé que professionnel, par exemple avec plus de satisfaction au travail, un meilleur équilibre de vie, une progression professionnelle, une meilleure connaissance de soi, etc. cette situation demande de la patience, de la persévérance et de la résilience.

Demandez conseil

Les personnes que j’accompagne sont assez sceptiques lors de nos premiers échanges, c’est normal, ils viennent de se faire licencier et ils se demandent ce que je vais bien pouvoir leur apporter. Et puis, petit à petit, elles apprécient ce contact avec une personne neutre, dans un espace d’échange sans jugement où l’on se concentre sur elles et uniquement sur elles et leur avenir en tenant compte de leur situation personnelle.

Les amis et leurs vrais-faux conseils

Les amis et les proches ne sont pas toujours les meilleurs conseillers dans ces périodes-là. Ils projettent très souvent leurs propres craintes sur votre situation. Les « tu devrais… », « il n’y a qu’à.. », « je te l’avais dit… », « ouh la la, non ça c’est bien trop risqué », « ah, t’es au chômage maintenant ? » fusent de toute part et vous rajoutent une couche de doute.

N’hésitez pas à demander de l’aide à des personnes compétentes pour vous épauler, c’est un investissement qui en vaut la peine. Ces professionnels seront à même de vous écouter et vous accompagner dans des phases émotionnellement plus difficiles.

Les amis, gardez-les pour les sorties et les moments fun 🙂 .

Votre projet de repositionnement professionnel

Un projet de repositionnement professionnel, comme tout type de projet, se déroule en différentes phases. J’identifie deux phases principales pour que ce projet aboutisse avec succès : la phase de préparation et la phase de mise en œuvre.

La phase de préparation

Transition de carrière – phase de préparation

La phase de préparation est primordiale : elle sert à définir clairement qui vous êtes aujourd’hui sur le plan professionnel, les compétences dont vous disposez et que vous voulez mettre au service d’un prochain employeur. Prenez le temps de vous poser afin de définir le type d’emploi que vous visez.

Définir ces éléments est une étape-clé pour adapter les documents de postulation, soit le CV et la lettre de motivation.

Afin d’être efficace, il est également essentiel de déterminer quelles sont les entreprises à qui vous souhaitez offrir vos services.

A l’issue de la phase de préparation vous devez être capable de :

  • présenter votre profil professionnel en 2-3 minutes ;
  • d’expliquer précisément quel type de poste vous visez;
  • avoir des documents de postulation (dossier complet) parfaitement à jour et actuel;
  • connaître le marché et les entreprises qui vous intéressent dans un rayon géographique acceptable pour vous.

Phase de mise en œuvre :

Une fois ces réflexions faites, il est temps de passer à l’action. Identifier les personnes-cibles de votre réseau qui vous permettront d’entrer en contact avec les entreprises que vous avez listées, faire part de votre projet professionnel, se préparer et passer les entretiens d’embauche et, enfin, intégrer votre nouveau poste.

Transition de carrière – Phase de mise en oeuvre

Au terme de la phase de mise en oeuvre, vous devez :

  • savoir quelles personnes vous allez aborder ;
  • entrer en contact avec ces personnes et obtenir des feedbacks quant à votre projet;
  • connaître les tendances actuelles en matière d’entretien d’embauche ;
  • être préparé aux questions usuelles d’entretien;
  • comprendre les enjeux des premiers mois au sein d’un nouveau poste (temps d’essai).

En conclusion, un changement d’emploi ciblé, se prépare, se planifie et ne laisse rien au hasard (enfin, des fois si 😄). Tout cela est du charabia ? N’hésitez pas à me contacter en cas de question ou pour un accompagnement éventuel. Bonne chance !


Pour aller plus loin, consultez tous les articles en lien avec la transition de carrière : 

Transition de carrière #1 – Les clés pour changer d’emploi

Transition de carrière #2 – Bilan et projet professionnel

Transition de carrière #3 – CV et lettre de motivation

Transition de carrière #4 – Entreprises-cibles et réseau

Transition de carrière #5 – Entretien d’embauche et prise de nouveau poste